mardi 25 décembre 2012

La "liberté" transnationale....

En plus de recevoir de généreuses ristournes d'Hydro-Québec en contrepartie de clauses contractuelles d'énergie hydro-électrique concernant les surplus pendant le conflit de travail au Saguenay ( les indemnités perçues rendent ridicules les amendes que la compagnie a dû payer pour les atteintes à l'environnement survenues entre 2007 et 2010) Rio Tinto Alcan profite maintenant de la présence d'un régime politique plus compréhensif des intérêts du Marché au Paraguay depuis juin 2012. Là-bas, la nouvelle centrale le l'Itaipu fournira de l'électricité à bon prix pour produire de l'aluminium. (Comment ça on ferme ici et on ouvre là-bas?) Les règles en matière de protection de l'environnement sont aussi relativement plus simples à suivre pour se voir affubler d'une note exemplaire en matière de responsabilité d'entreprise.  Enfin, les travailleurs du Paraguay se montreront plus dociles (de gré ou de force) que les syndiqués aguerris du Saguenay qui soupçonnaient une stratégie de "délocalisation de la production" du géant de l'aluminium.

De ça on ne parle pas trop.  Mais peut-être que la campagne présidentielle de 2013 au Paraguay remettra le sujet des modèles et modalités de développement à l'avant-scène.   Entre temps Rio tinto fait "comme tout le monde" dans l'univers extractif pour pousser ses cotes en bourses....Au fait, à quoi, à qui, ça sert une cote en bourse?

Dossier à suivre ....Plan Nord, Plan Sud...Plan tout azimuth.   On dirait que les communautés humaines ont beaucoup plus de difficultés à être solidaires et transnationales que les fonds de placement  et les entreprises privées....

http://cadtm.org/Paraguay-la-multinationale-Rio


1 commentaire:

  1. Dossier à suivre ....Plan Nord, Plan Sud...Plan tout azimuth. On dirait que les communautés humaines ont beaucoup plus de difficultés à être solidaires et transnationales que les fonds de placement et les entreprises privées....

    http://cadtm.org/Paraguay-la-multinationale-Rio

    RépondreSupprimer