vendredi 11 janvier 2013

Haïti et Premières Nations...même défi pour un développement humain intégral

Troisième anniversaire du tremblement de terre à Haïti. Monsieur le ministre Fantino ne croit plus à l'efficacité de l'aide du gouvernement canadien à la reconstruction.  La conjoncture est bonne pour réfléchir à Ottawa:  ça fait plus d'un siècle que le gouvernement fédéral ne croit plus à l'avenir des Premières Nations.  D'ailleurs, dans une perspective colonialiste cohérente, elles devraient toutes avoir déjà disparues, bien assimilées par le système des réserves et celui des pensionnats.  On peut dire à peu près la même chose de Haïti, première république en Amérique où des esclaves ont tenté une sortie du colonialisme il y a deux siècles...et Haïti a été réduite à n'être qu'une "grosse réserve"pour aussi loin que l'Occident peut l'envisager. C'est dire que le sort des Haïtiens a fait l'affaire de plusieurs.  M. Fantino, en bon conservateur, a bien vu que dans ce contexte l'aide à fournir devient un "assistanat pour l'éternité". Il veut en sortir.  Justement, sortons du colonialisme et de l'assistanat, mais pour faire quoi de mieux?

Malgré une vie communautaire dissolue, une pauvreté imposée par un avenir cadenassé derrière le modèle unilatéral de développement de l'occidental blanc, il y a un noyau inattaquable de dignité humaine qui trouve encore la force de crier au monde sa soif de justice, d'éco-justice.

Nous sommes invités, nous populations de privilégiés et avec nos dirigeants, à sortir du colonialisme comme modèle de développement.  Immense défi. Celui de reconnaître l'égale dignité humaine des plus pauvres. Haïti et les communautés autochtones d'ici ne se transformeront pour le meilleur que si nous acceptons de faire de même de notre côté.

Bientôt la Campagne du Carême de DP s'amorcera avec comme toile fond un approfondissement d'un de nos principes d'action: la dignité humaine de chaque personne, de chaque communauté, de chaque peuple.  Une invitation à nous transformer d'abord et puis à agir de façon conséquente en solidarité avec les autres où qu'ils se trouvent sur la planète.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire