samedi 10 août 2013

L'APIÉ: une calamité pour la souveraineté des nations et l'intégrité des territoires au Canada

Mme Brenda Sayers, une représentante de la première nation  Hupacasath de l'Île de Vancouver, prendra la parole lors d'un ralliement sur la colline parlementaire à Ottawa, ce dimanche 11 août et lors d'événements au Québec et en Ontario, pour recueillir des soutiens moraux et financiers à une lutte juridique contre l'APIÉ(FIPA) l'Accord de Protection des Investissements Étrangers Canada-Chine. Ce dernier a été signé, mais n'est pas encore ratifié par le Gouvernement canadien. La cause soumise par les Hupacasath qui a été reçue en Cour fédérale les 5-7- juin dernier, veut que le Gouvernement fédéral soit tenu de consulter les premières nations avant de ratifier des traités internationaux, tels que l'APIÉ.

Le Conseil des Canadiens, le CISO (RQCI) à Montréal, l'Assemblée des Premières nations, le Syndicat canadien des postes, le Nouveau parti démocratique, le Parti lébéral et le Parti vert du Canada, KAIROS, Common Frontiers, Club Sierra du Canada, Idle No MOre, et une centrale syndicale régionale d'Ottawa ont prévue déléguer des porte-parole au programme de ce ralliement. Développeemnt et Paix semble briller par son absence.

Ol est possible pour nos membres de signer une pétition à titre personnel et de soutenir financièrement cette cause de la nation Hupacasath, qui se dresse contre l'ignominie pour le plus grand bien de tous les canadiens et canadiennes. Voici le lien: We StandTogether .

Voici un message de Brenda Sayers :

1 commentaire:

  1. We are Web Developers in Toronto . Now we are trying to build our business in Quebec. Help us let it be done. Thanks..

    RépondreSupprimer